Comment adapter son logement ?

Introduction

De nombreux seniors souhaitent rester à domicile le plus longtemps possible, afin de conserver leur cadre de vie et leurs habitudes. Avec les années, il est possible que l’autonomie et la mobilité diminuent. Pour vivre chez soi le plus longtemps possible, il est nécessaire d’adapter et d’optimiser le logement en fonction du niveau de dépendance et des besoins.

Corps

Définition de l’adaptation du logement

L’adaptation du logement consiste à mettre en œuvre tous les moyens pour sécuriser la vie à la maison. Cela passe par la suppression des potentiels dangers, ainsi que par la facilitation du quotidien de vie.

Comment sécuriser le logement ?

Le maintien à domicile sera simplifié si l’espace de vie est adapté à la personne qui y vit. L’adaptation du logement consiste principalement à sécuriser les espaces et à faciliter le quotidien.

Quels sont les aménagements possibles ?

Pour sécuriser les maisons et appartements, certains aménagements peuvent être mis en place :

  • repenser le placement des meubles afin de favoriser la circulation en béquilles, en déambulateur ou en fauteuil roulant,
  • enlever tout obstacle au sol,
  • installer de l’adhésif double-face sous les tapis ou des tapis antidérapants,
  • installer des bandes antidérapantes au niveau de chaque nez de marche dans les escaliers,
  • installer une seconde main courante afin d’avoir un double appui dans les escaliers,
  • fixer les câbles électriques au mur,
  • mettre les objets du quotidien à portée de main,
  • installer des barres d’appui,
  • installer un tabouret de douche et privilégier les douches aux bains.

La liste des aménagements mis en place est adaptable selon le cadre de vie de la personne et dépendront par exemple de la présence d'un étage, d'un jardin, du nombre de pièce, etc. 

Ces aménagements réduisent les risques de chutes des personnes âgées. Il est essentiel de veiller à des lieux de passage dégagés et à une bonne accessibilité pour la personne âgée. L’entrée et toutes les pièces du domicile doivent aussi être bien éclairées, sans zones d’ombre.

securiser logement personne agee

 

Oriane, partenaire de la sécurisation des logements

Oriane propose des services d’accompagnement pour l’adaptation de votre habitation. Oriane s’occupe ainsi de : 

  • l’évaluation du niveau d’autonomie de la personne âgée par un professionnel de santé,
  • l’évaluation du domicile,
  • la préconisation du matériel et des aides techniques adaptées,
  • l’envoi de techniciens pour l’installation de matériel,
  • la mise en contact avec son réseau d’artisans de confiance pour les adaptations nécessitant des travaux (installation d'une douche à l'italienne, d'un monte escalier, etc). 

Les travaux de sécurisation du logement se font en accord avec la personne âgée et ses proches afin de s'adapter à son cadre de vie et à ses besoins quotidiens.

Oriane gère également la mise en place des dispositifs médicaux remboursés par la sécurité sociale (lit médicalisé, fauteuil adapté, etc).

Adapter le logement pièce par pièce

Afin de faciliter les actes de la vie quotidienne et limiter au maximum les risques de chutes ou de blessures, il est important que chaque pièce du logement soit pensée et adaptée pour répondre aux besoins de chacun.

L’entrée

L’entrée est souvent peu sécurisée et manque de lumière. Pour y remédier, une porte d’entrée automatique, des interrupteurs automatiques à détection de mouvement, et un paillasson extérieur (et non-intérieur) antidérapant sont d’excellentes solutions. Si l’accès à l’habitation se fait par des escaliers, pensez à installer des bandes antidérapantes sur les marches et une seconde main courante.

Le salon-séjour

Les pièces de vie présentent plutôt des problèmes de confort et de rangement. On peut rendre ces espaces plus sécurisés en déplaçant le mobilier et les rangements de manière à faciliter les déplacements, et en optant pour un canapé ou des fauteuils très confortables (dotés d’accoudoirs et repose-pieds). 

Si des tapis décorent la pièce, il est important d’y installer des bandes antidérapantes ou de les enlever pour éviter les chutes. Facilitez également l’accès aux divertissements (télécommande de la télévision, livres et magazines à portée de main et toujours près des places assises). De la moquette est préférable au parquet et autres revêtements de sol glissants.

La cuisine

La cuisine présente de hauts risques d’accidents domestiques :

  • sol mouillé,
  • ustensiles dangereux,
  • gaz et feux,
  • mobilier inadapté,
  • etc.

Cet espace peut être adapté avec des chaises et une table à bonne hauteur, des rangements bas, des plaques vitrocéramiques ou à induction (évitant ainsi les dangers liés au feu et au gaz), et un mini-four électrique en hauteur. 

Dans certains cas, il peut être intéressant de réaliser des travaux de rénovation des sols afin d’installer un revêtement antidérapant. 

La chambre

La chambre doit aussi être agencée avec attention. Disposez le lit de façon à ce que l’accès soit possible des deux côtés, prévoyez assez de prises de courant, un éclairage automatique ou commandé à distance, et aucun tapis à terre (ou antidérapant). En fonction du degré de dépendance, un lit médicalisé est conseillé.

Un chemin lumineux peut se révéler pratique pour les personnes qui se lèvent la nuit. 

chambre personne agee

 

La salle de bain

La salle de bain doit être sécurisée pour la toilette quotidienne, par exemple via la mise en place d’une douche à l’italienne, d’un tabouret de douche, de marche-pieds antidérapants et d’une barre d’appui en fonction des besoins de l'habitant. 

Dans les toilettes, une cuvette à bonne hauteur (abattant surélevé ou à hauteur autoréglable) et une barre d’appui sont recommandées. 

Vous pouvez aussi envisager le carrelage antiglisse pour une sécurité optimale. 

Dans toute la maison

Pour l’ensemble de l’habitation, lieux de passage ou de vie, pensez toujours à régler l'éclairage assez fort, afin qu’il soit adapté aux capacités sensorielles de l’aîné. Pour la sécurité de la personne âgé et pour limiter les risques de chutes, des détecteurs peuvent être installés dans la maison avec notamment : 

  • la téléassitance (bouton d'appel 24h/24 7j/7),
  • bracelet détecteur de chute,
  • détecteur de présence ou de mouvement (afin de détecter une absence anormal de mouvement),
  • détecteur de fumé avec assistance.

Enfin, gardez toujours un sol propre et sec partout, et ne laissez rien traîner, afin de réduire les risques de chutes et d’accidents domestiques au maximum.

Quelles aides pour aménager le logement des personnes âgées ?

BESOIN D'AIDE
Vous avez besoin de conseils pour sécuriser le logement d'un proche ?

Le handicap ou la perte de certaines capacités physiques ou cognitives peuvent considérablement compliquer la vie à domicile des personnes âgées. 

Grâce à l’adaptation du logement, vous pouvez sécuriser votre environnement de vie et le rendre confortable, selon vos besoins spécifiques. Il sera ainsi possible de conserver vos habitudes de vie dans environnement plus adapté et sécurisé.

Les aides et financements

Voici les aides financières qu’il est possible de solliciter pour vous accompagner dans ces aménagements :

Les aides de l’Etat 

  • l’aide de l’ANAH aux propriétaires (plafond de 25 000€, selon les ressources), 
  • le plan d’investissement volontaire PIV,
  • l’aide à l’adaptation du logement au vieillissement, 
  • l’aide aux handicapés de la MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées). 

Les aides des collectivités territoriales

  • l’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie), 
  • PCH (Prestation de Compensation  du Handicap).

L'aide de la caisse d'allocation familiale (CAF)

  • le prêt à l’amélioration de l’habitat (PAH).

Les aides des caisses de retraite

  • notamment l’Agirc-Arrco avec le dispositif Bien Chez Moi, qui permet de bénéficier de la visite d’un ergothérapeute pour seulement 15€.

Les aides fiscales

  • 25 à 30% de crédit d’impôt sur les dépenses.

Les équipes Korian et Oriane se mobilisent pour vous accompagner dans l’aménagement du logement des seniors.

Plus d'articles