Introduction

La clinique SSR spécialisée en Neurologie accueille des patients atteints de troubles neurologiques après une hospitalisation. Elle propose un parcours de soins visant à favoriser la rééducation et la réadaptation du patient pour une récupération maximum de ses fonctions et capacités.

Corps

La clinique SSR neurologique

Un établissement de soins médicaux et paramédicaux

La clinique SSR neurologique est un établissement de soins médicaux et paramédicaux spécialisé qui accueille tous les patients atteints de pathologies neurologiques c’est à dire qui touchent les nerfs ou le cerveau.

Cela concerne les affections neurochirurgicales, chirurgicales ou autres, y compris des pathologies chroniques liées à la neurologie avec des affections neurodégénératives, ou des affections tumorales :

  • Accident vasculaire cérébral,        
  • Sclérose en plaque,
  • Maladie de Parkinson, les troubles du mouvement,
  • Les patients atteints de lésions de la moelle épinière, les blessés médullaires,
  • Les lésions tumorales de la moelle épinière et du cerveau.

Une organisation en filière

La clinique SSR travaille en réseau avec les établissements de santé MCO. Elle assure les soins de suite et de réadaptation en sortie d’hospitalisation de court séjour neurologique et neuro-chirurgical.

Le médecin du SSR intervient à tous les stades de la prise en charge du patient. Il intervient hors des murs, à l’hôpital pour préparer l’admission des patients en SSR.

Les patients peuvent également intégrer le SSR et déclencher une prise en charge sur prescription du médecin généraliste ou du neurologue.

Une prise en charge centrée autour du patient

Les SSR spécialisés ont une vocation à la rééducation, avec l’objectif que le patient récupère le maximum de ses fonctions et de ses capacités. Tout le projet de soins est centrée autour du patient et de son projet de vie.

neuromotricite.JPG

La prise en charge en soins de suite et de réadaptation neurologique est axée sur la rééducation et la réadaptation du patient :

  • La rééducation va permettre au patient de récupérer la fonction,
  • La réadaptation va permettre au patient d’être le plus autonome possible malgré son handicap,
  • La réinsertion : dans la mesure du possible le retour à domicile est préparé,
  • La suite de soins médicaux et chirurgicaux.

Le projet thérapeutique de chaque patient est évalué régulièrement lors du séjour, mais également dans les mois qui suivent le retour au domicile. Cette notion multi-dimensionnelle du handicap fait des SSR un terrain de jeu important pour l’éducation thérapeutique et l’accompagnement au long cours des parcours de soins.  

Le projet thérapeutique initié de façon multidisciplinaire au début du séjour du patient, est réévalué régulièrement pour adapter la prise en charge en fonction de l’état clinique du patient et des progrès. Il inclut de l’éducation thérapeutique afin que le patient soit pleinement acteur de sa pathologie chronique.

L’équipe pluridisciplinaire du SSR neurologique accompagne le patient au-delà du séjour. Elle assure un suivi et une évaluation régulière de son état et lui propose des solutions en adéquation avec les évolutions de la maladie.

 
 

Une activité et des équipes spécialisées

Une forte expertise technique et spécifique

Nos SSR spécialisés en neurologie sont en capacité de proposer des traitements spécifiques pour traiter certains troubles comme la spasticité avec l’injection de toxine botulique* pour agir directement sur les muscles avant une rééducation spécialisée, le réglage et le remplissage de pompe sous-cutanée pour délivrer un traitement directement au contact de la moelle épinière (pompe à baclofène).

Une prise en charge multidisciplinaire avec une rééducation quotidienne

La rééducation est assurée par l’équipe pluridisciplinaire et soutenue par l’équipe de soins formées à la neurologie et les troubles apparentés. L’évaluation et la prise en charge médicale est assurée par le Médecin MPR, il s’appuie sur différents thérapeutes :

  • Le kinésithérapeute agit sur les déficiences,
  • Les ergothérapeutes assurent la rééducation des membres supérieurs et le travail d’adaptation de l’environnement,
  • L’APA, par des activités physiques adaptées, des activités sportives ou artistiques, potentialise la prise en  charge rééducative, de réadaptation, d'éducation ou de prévention du patient,
  • L’orthophoniste traite les troubles de l’attention et les troubles cognitifs,
  • Le neuropsychologue prend en charge la rééducation des troubles cognitifs et des troubles comportementaux,
  • Le psychologue accompagne le patient dans le handicap physique et cognitif,
  • Les diététiciens traitent les troubles nutritionnels,
  • Le service social prépare le retour à domicile ou le devenir du patient en cas d'impossibilité de retour à domicile,
  • Les infirmiers et les aides-soignantes sont en lien permanent avec les médecins et l'équipe de rééducation pour poursuivre le travail effectué en rééducation dans le service de soins.

neurologie-examen-physique.jpg

Cette prise en charge spécialisée se complète par la prise en charge de toutes les comorbidités associées (diabète, HTA, troubles trophiques, dénutrition, dépression...).

Les actions de prévention

  • Une prévention primaire est assurée auprès du patient et de l’entourage,
  • La prévention secondaire est assurée pour lutter contre les facteurs de risque.

Nos cliniques SSR neurologiques travaillent à la bonne de gestion de l’anticoagulation, de l’hypertension artérielle, du diabète, du sevrage tabagique, de la gestion du surpoids, de la reprise de l’activité physique. Des programmes d'éducation thérapeutique ou d'éducation à la santé sont proposés au patient afin que celui-ci devienne un véritable acteur de sa santé.

  • La prévention tertiaire consiste à prévenir les complications inhérentes à l’AVC qui peuvent générer des sur-handicaps. Elle est assurée par des suivis réguliers lors de consultations et ou de réévaluations, au sein de la clinique.

Un plateau technique spécialisé

En neurologie, l’intensité de la rééducation est un élément clé de la rééducation avec une répétition de la tâche. Nos établissements disposent de machines qui démultiplient et prolongent le travail de l’équipe. L'utilisation de ces appareils est réalisée après une prescription de rééducation s'intégrant dans le projet de soins du patient et après aval de l'équipe pluridisciplinaire.

Des outils robotiques de pointe // des appareils de haute qualité

Les professionnels de santé Korian utilisent des appareils robotiques performants qui sont de véritables assistants à la rééducation neurologique. Utilisés avec l’appui du kinésithérapeute, ils permettent notamment de travailler la plasticité cérébrale.

  • Lokomat < travailler la marche,
  • L’arméo power > travailler les membres supérieurs,
  • L’exo squelette en partie mécanisée > reprise de mouvement et réutilisation des membres handicapés.

Un appartement thérapeutique

Un appartement thérapeutique de mise en situation reproduit le domicile du patient et permet de le mettre en situation de vie où il peut tester les gestes du quotidien.

Un simulateur de conduite

Le simulateur de conduite automobile permet de tester la capacité physique du patient à la conduite.

La reprise de la conduite automobile commence par un bilan neuro-psychologique pour évaluer toutes les compétences cognitives du patient (mémoire, réactivité, intégration d’informations).

Le patient est mis en situation avec un simulateur de conduite pour tester sa capacité de freinage, de conduite et sa gestion des situations d’urgence.

L’appareillage

Certains de nos établissements réalisent l’appareillage ou travaillent en collaboration avec des centres de référence régionale en appareillage :

  • pour les membres inférieurs (cuisse et jambe) : tout type de prothèse,
  • pour les membres supérieurs : prothèse mécanique.
  • pour la réalisation de prothèses myoélectriques de bras.

Un environnement de réadaptation cardiovasculaire

L’Activité Physique Adaptée (APA)

L'entraînement à l’effort et l’Activité Physique Adaptée avec des préparateurs APA est un volet important de la prise en charge. Dans chaque effort et chaque activité physique, le patient continue de travailler la rééducation et le mouvement, déclinés dans une stratégie différente.

La découverte d’activités sportives

L’activité physique adaptée (APA) fait partie des traitements non médicamenteux des suites d’un accident vasculaire cérébral (AVC). En effet, la pratique régulière d’une activité physique contribue à une meilleure maîtrise de la pression artérielle et aide les patients à surmonter les éventuelles séquelles neuromotrices (paralysies).

Nos équipes accompagnent le patient au retour à l’activité physique régulière et adaptée.

Pour certains, il s’agit de la découverte de sports. Des ateliers et des sorties sont organisés dans un objectif de faire adhérer les patients à l’activité sportive. Ces sports peuvent être de la marche, des sports de raquette (tennis, tennis de table, badminton) mais aussi la pratique du surf, du ski ou encore le parapente…

Plus d'articles