Introduction

Les addictions sont des pathologies cérébrales définies par une dépendance à une substance ou une activité entraînant des conséquences néfastes sur la santé.
Les addictions sont un problème de santé publique majeur ayant des conséquences sanitaires, médicales et sociales.

Corps

Définition de l’addiction

Une addiction est définie par une dépendance à une substance ou à une activité, ayant des conséquences délétères pour la santé.

La dépendance se caractérise par un désir irrépressible, voire compulsif, de consommer une substance ou de pratiquer une activité, malgré les conséquences nocives sur sa santé et sur sa vie sociale.

Les différents types d’addiction

Il existe des addictions à des produits légaux ou illégaux (tabac, alcool, cannabis, opiacés, certains médicaments…) et des addictions dites « sans produit » en lien avec un comportement ou une activité (jeux de hasard et d’argent, jeux vidéo, sexe, exercice physique ou encore les achats compulsifs…).

Les addictions les plus répandues concernent le tabac (nicotine) et l’alcool. D’après l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (Ofdt), 10% des adultes français consommeraient de l’alcool tous les jours et 27% fumeraient quotidiennement. Viennent ensuite le cannabis et derrière les opiacés, la cocaïne, les amphétamines et dérivés de synthèse.

Les facteurs de risque de l’addiction

Les facteurs de risque de l’addiction se situent à différents niveaux :

  • individuel avec des facteurs génétiques, neurobiologiques, psychologiques, liés aux événements de vie,
  • environnemental lié à la situation familiale, aux antécédents, à l’éducation, à l’influence des pairs…

Le processus neurologique à la base de l’addiction

La prise d’un produit ou la pratique d’une activité active un circuit cérébral dit « de récompense ». En effet, la consommation ou pratique va augmenter artificiellement la production de dopamine, hormone du plaisir. Le cerveau va alors associer le produit ou l’activité à ce plaisir et va chercher à renouveler l’expérience, ce qui créé un mécanisme dit « de renforcement positif ». Le cerveau va alors devenir de moins en moins sensible aux conduites addictives et pousser la personne à augmenter la fréquence de consommation ou de pratique : c’est la dépendance.

Les symptômes de l’addiction

Une personne est considérée comme souffrant d’addiction quand elle présente au moins deux des onze critères suivants au cours des 12 derniers mois :

  • un besoin impérieux et irrépressible de consommer la substance ou réaliser une pratique (craving),
  • la perte de contrôle sur la quantité et le temps dédié à la prise de substance ou à l’activité,
  • le temps consacré à la recherche du comportement ou de la substance,
  • l’augmentation de la tolérance au produit addictif,
  • la présence d’un syndrome de sevrage,
  • l’incapacité de remplir des obligations importantes,
  • l’usage même lorsqu’il y a un risque physique,
  • un désir ou des efforts persistants pour diminuer les doses ou l’activité,
  • des activités réduites au profit de la consommation ou de l’activité,
  • la poursuite de la consommation malgré des dégâts physiques ou psychologiques.

Qu’est-ce que le craving ?

Importé des États-Unis, le « craving » est un terme qui signifie « avoir terriblement envie ». C’est l’envie irrésistible de consommer alors que celle-ci est ressentie comme inappropriée. Le craving peut être soudain et est lié à la notion de perte de contrôle importante en addictologie.

La prise en charge des personnes souffrant d’addiction dans les cliniques Korian

L’addiction est une maladie chronique. L’accompagnement du patient dépendant s’inscrit donc dans la durée et nécessite un travail pluridisciplinaire.

Au sein de nos cliniques spécialisées en addictologie, nous proposons la mise en place d’un parcours de soins adapté à chaque patient. Notre démarche thérapeutique de soins continus a pour objectif d’améliorer l’état de santé général des patients tout en développant leur autonomie à travers la mise en place d’un projet thérapeutique.

La prise en charge peut se faire en hospitalisation complète ou en hospitalisation de jour.

Trouvez une clinique psychiatrique dans votre région
 

Un accompagnement au long cours

Au sein de nos cliniques Korian spécialisées en addictologie, trois dispositifs sont proposés :

  • le parcours d’aide au sevrage, première phase incontournable du traitement de l’addiction, dont la durée est d’environ 1 semaine,
  • la cure, un accompagnement thérapeutique pendant plusieurs semaines par l’équipe pluridisciplinaire,
  • la consolidation avec un programme dédié ayant pour objectif l’autonomie du patient.

Avant toute prise en charge, le dossier médical est étudié pour chaque patient afin d’évaluer le degré de motivation et l’accompagnement envisagé.

Une prise en charge psycho-éducative

Chaque patient est accompagné par l’équipe pluridisciplinaire et bénéficie d’une prise en charge psycho-thérapeutique au travers de :

  • groupes de parole : 2 fois par semaine durant la phase de cure et la phase de consolidation,
  • entretiens individuels,
  • groupes à médiation psycho-thérapeutique, à médiation sensorielle olfactive, pleine conscience, atelier de psycho-éducation.
séance de relaxation en addictologie

 

Au sein de nos cliniques SSR addictologie, le patient pourra bénéficier des nombreuses activités :

  • séances de médiation,
  • activités physiques adaptées,
  • musico-thérapie, art-thérapie,
  • séances d’hypnose,
  • séances de relaxation.

Des conférences sur l’addiction sont organisées une fois par mois à l’occasion desquelles les proches du patient sont invités à participer.

Des espaces et équipements adaptés

Ils profitent d’espaces et d’équipements adaptés :

  • salles d’activités et de relaxation,
  • salle de sport adaptée,
  • salle de détente,
  • atelier d’art-thérapie,
  • jardin sensoriel.
salle de sport clinique psychiatrique korian

 

Des équipes pluridisciplinaires dédiées

Le patient est pris en charge par une équipe médicale et paramédicale hautement qualifiée et pluridisciplinaire, qui assure un accompagnement à la fois personnalisé et global.

Le personnel se compose de :

  • Médecins généralistes et spécialistes (addictologues, psychiatres),
  • Psychologues dont certains formés à la thérapie comportementale,
  • Assistante sociale,
  • Relaxologue,
  • Infirmier et infirmière formé(e) à la thérapie corporelle,
  • Educateur sportif,
  • Diététicienne,
  • Art-thérapeute,
  • Educatrice spécialisée.

Au sein des cliniques Korian, nos équipes travaillent en collaboration avec les professionnels de santé, le patient et l’ensemble des acteurs du parcours de soin.

Une approche clinique partagée au sein du groupe Korian

Des ateliers thématiques entre les professionnels du groupe Korian permettent l’échange d’idées et la diffusion de protocoles de traitement. Cette dynamique professionnelle entre soignants facilite la remontée d’informations et le partage de résultats cliniques positifs. Elle favorise la diffusion de bonnes pratiques médicales entre les établissements de santé.

Plus d'articles