Quelles aides financières pour l’hébergement en EHPAD ?

Introduction

Savez-vous qu’il existe différentes aides financières pour les personnes âgées dépendantes hébergées en EHPAD ? Korian vous donne le descriptif des aides principales pour financer les séjours en EHPAD.

Corps

Les aides possibles pour financer un séjour en EHPAD sont :

  • L’APA (Allocation personnalisée d’Autonomie) : Versée par le Conseil Départemental, c'est la principale de toutes, elle sert à financer une partie des frais de dépendance pour les personnes ayant un GIR 1 à 4. Elle est calculée en fonction du tarif dépendance pratiqué et des revenus du résident. Le dossier est à retirer auprès de l’établissement et à déposer au CCAS de la commune où réside la personne âgée. 
  • L’Allocation de Logement : permet d’assumer, en partie, les frais d’hébergement en EHPAD, qui doit être la résidence principale. Cette allocation s’adresse à toute personne dont les ressources ne dépassent pas un certain plafond (pour plus d’information, consultez votre Caisse d’Allocations Familiales). 
  • L’Aide Sociale : pour pouvoir l’obtenir, le résident doit être hébergé dans un établissement habilité au titre de l’Aide Sociale ou résider dans un EHPAD depuis plus de 5 ans. Le dossier est à retirer et à déposer auprès du Conseil Départemental qui instruit les demandes et décide de l’admission à l’aide sociale. Cette aide est destinée aux résidents dont les revenus ne suffisent pas à assurer les frais d’hébergement. Attention : l’obligation alimentaire des enfants peut être sollicitée !
  • Les Aides Fiscales : l’administration fiscale prévoit une réduction d’impôts pour les personnes hébergées en EHPAD. Elle est calculée en fonction des frais de dépendance et d’hébergement après déduction de l’APA.

Pour en savoir plus sur tous les dispositifs existants, consultez notre dossier sur les aides et financements.

Dans le cadre du droit au répit, une aide au financement d’un accueil temporaire (court séjour ou accueil de jour) peut être sollicitée. Prise en charge des frais d’hébergement temporaire des personnes âgées en perte d’autonomie dont le proche aidant est absent ponctuellement (lors d’une hospitalisation par exemple). Ce droit s’exerce auprès du Conseil Départemental dans le cadre du plan d’aide de l’APA à domicile. Le montant du plan d’aide APA doit être atteint. 

Plus d'articles