Introduction

La grille AGGIR est l’outil national de référence pour mesurer le degré de perte d’autonomie d’une personne permettant d’évaluer et l’éligibilité à l’APA (l’allocation Personnalisée d’Autonomie) et évaluer ses besoins en termes d’aide afin d’accomplir les actes de la vie quotidienne.

Corps

 

Qu'est-ce que la grille AGGIR ?

La grille AGGIR (Autonomie Gérontologie Groupe Iso Ressources) permet d’identifier le degré d’autonomie de la personne. Ces degrés sont classés en 6 groupes iso-ressources (GIR).

La grille AGGIR est un outil d’évaluation du niveau de perte d’autonomie physique ou psychique. Élaborée par des informaticiens et des médecins (CPAM et Société Française de Gérontologie), elle permet de connaître les besoins d’aides et de soin ainsi que les aides financières auxquelles une personne âgée peut prétendre.

 

La Grille AGGIR en pratique

Qui peut remplir une grille AGGIR ?

Afin d’évaluer correctement les compétences et l’autonomie de la personne âgée, le niveau d’aide dont elle a besoin et son éligibilité à l'APA (l’allocation Personnalisée d’Autonomie), seules des personnes habilitées peuvent utiliser cette grille et établir un GIR précis.

Le médecin traitant du senior, le médecin coordonnateur d’un EHPAD ou l’équipe médico-sociale du Conseil du Département, composée d’un médecin et d’une assistante sociale, sont les seules personnes ayant les compétences médicales pour utiliser la grille AGGIR.

médecin coordinateur en ehpad

 

Comment est évalué le niveau d’autonomie ?

Afin d'évaluer les capacités physiques et motrices ainsi que les fonctions cognitives d’une personne âgée dans sa vie courante, le médecin utilise la grille AGGIR avec dix-sept variables, dites variables discriminantes et illustratives.

Les activités du quotidien sont passées en revue à travers ces dix-sept critères pour vérifier si la personne peut les réaliser seule ou avec de l’aide ponctuelle ou permanente.

Les dix variables discriminantes servent à établir le GIR de façon précise. Les sept variables illustratives impliquent les activités domestiques et sociales et permettent d’appréhender la personne dans sa globalité.

Grâce à l’observation du médecin et aux questions posées au senior et à ses aidants, on renseigne les dix variables autour des activités physiques et cognitives :

  • l’orientation dans le temps et l’espace,
  • la cohérence : converser et se comporter de façon sensée,
  • l’alimentation : manger des aliments préparés,
  • la toilette : se laver seul,
  • l’habillage : s’habiller, se déshabiller, se présenter,
  • l’élimination : hygiène urinaire et fécale,
  • la communication à distance (téléphone, sonnette, alarme),
  • les déplacements et transferts de position (se lever, s’asseoir, se coucher),
  • les déplacements à l’intérieur : mobilité spontanée avec ou sans appareillage,
  • les déplacements à l’extérieur : se déplacer à partir de la porte d’entrée sans moyen de transport.

Puis, on complète les sept variables illustratives, concernant l’accomplissement des actes de la vie quotidienne :

  • la préparation des repas et la capacité à les servir,
  • la réalisation de l’ensemble des travaux ménagers,
  • la capacité de gestion de ses propres affaires, son budget et d’effectuer les démarches administratives,
  • la maitrise des modes d’achat : acquisition directe ou par correspondance,
  • l’utilisation des transports : prendre ou commander un moyen de transport,
  • le suivi de traitements médicaux conforme à l’ordonnance,
  • l’occupation de son temps libre (loisirs et goûts).
grille agir et dépendance

 

En fonction des réponses et des observations faites, les dix sept rubriques sont notées une par une par le médecin, selon la notation suivante :

  • A = actes accomplis seul, spontanément, totalement, habituellement et correctement,
  • B = actes accomplis seul non spontanément et/ou partiellement et/ou non habituellement et/ou non correctement,
  • C = actes non réalisés seul, ni spontanément, ni totalement, ni habituellement, ni correctement.
Trouvez une maison de retraite dans votre région
 

Les 6 niveaux de la grille AGGIR

Voici un tableau regroupant les six GIR (Groupes Iso Ressources) de la grille AGGIR, les profils correspondant à ces degrés de dépendance, les besoins y étant associés, et l'éligibilité à l’APA.

Groupe Gir
Profil
Besoins
Droits à l'APA
GIR 1
Personnes immobilisées (lit ou fauteuil) dont les capacités physiques et cognitives sont fortement altérées
Présence, surveillance constante et aide permanente
Oui
GIR 2
- Personnes immobilisées (lit ou fauteuil) dont les facultés psychiques sont partiellement altérées

- Personnes dont les facultés physiques sont altérées mais touhours capables de se déplacer
- Aide pour la majorité des actes de la vie quotidienne et surveillance constante

- Surveillance constante
Oui
GIR 3
Personnes ayant une relative bonne autonomie mentale, mais seulement une partie de leur autonomie motrice
Aide pour les soins corporels, plusieurs fois par jour
Oui
GIR 4
- Personnes incapables d'effectuer seules leurs transferts, mais capables de se déplacer dans leur domicile une fois levées et de s'alimenter

- Personnes sans problèmes moteurs
- Aide ou stimulation pour la toilette et l'habillage, aide ponctuelle pour les soins corporels et les repas

- Aide pour les soins corporels et les repas
Oui
GIR 5
Personnes qui se déplacent seules chez elles, s'alimentent et s'habillent seules
Aide ponctuelle ou occasionnelle pour la toilette, la préparation des repas et le ménage
Non
GIR 6
Personnes complètement autonomes
Aucune assistance
Non

Téléchargez le formulaire national cerfa n°11510*01 « Grille nationale AGGIR ».

Plus d'articles